No(W) Beauty - La Petite Halle

   Jazz
No(w) Beauty - La Petite Halle

“Avec ce nouveau Quartet, on tient là
l’un des coups de coeur de 2023”
Indispensable JAZZ NEWS

“Le temps suspendu d’un quartet solaire”
Album de la semaine, FIP RADIO

 

“Un souffle et la magie de l‘interplay.
L‘or des silences et le scintillement des fulgurances.“
Alex Dutilh, Open Jazz. France Musique

 

Les quatre jeunes musiciens du groupe « No(w) Beauty » se sont rassemblés à Paris, où Hermon Mehari, trompettiste d’origine américaine a posé ses valises, comme nombre de ses pairs avant lui. Là, aux détours des clubs de jazz, un dialogue se crée, puis une amitié, grâce a cette langue commune qu’est la musique. Leurs personnalités et leurs influences se mêlent alors et définissent leur son : les standards de jazz, le blues, la musique classique française et européenne, le Hip-Hop mais également le Jazz moderne, l’avant-garde.
Se crée alors cette osmose, que tous les musiciens recherchent. Celle qui rend le « faire ensemble » si puissant, si beau, et qui nous donne la force de travailler, de créer, et de nous surpasser.

« Il y a quelque chose de spécial et d'intangible qui se produit lorsque des musiciens qui partagent la même synergie, les mêmes valeurs musicales et les mêmes idéaux esthétiques, se réunissent. Cette alchimie était là dès la première fois que nous avons joué ensemble. Par conséquent, nous avons eu une base incroyablement riche sur laquelle développer notre son. » explique Hermon Mehari.

On retrouve sur le disque des compositions de chacun des membres du groupe dont les trois single qui sortiront en amont du disque. « ARC », qui ouvre celui-ci, est pensé comme un grand geste musical dans lequel s’imbriquent et s’embrassent différentes sensations rythmiques. Sa cadence harmonique crée une boucle sans fin qui retombe toujours sur elle-même symbolisant le souffle vital et le geste artistique: un ARC dont la corde créative ne s’arrête jamais de vibrer.« The Art of Four », 1er single à sortir le 16 décembre, est composé comme une loop mélodique et rythmique, appelant à une transe hypnotique et élégante, inspiré par la gestuelle des boxeurs thaïlandais. Le groove hip hop du basse-batterie est contrasté par la légèreté et la virtuosité des deux solistes, piano-trompette, qui alterne leurs rôles entre mélodies et solos. Enfin, « Atonia » s'inspire de la sensation troublante qu’est la paralysie du sommeil. La pièce oscille entre une paix surréaliste et des éclairs de douleur discordants, comme un dormeur pris entre deux réalités. « Aujourd’hui, j’écris de la musique en sachant qui va la jouer, pourquoi et pour qui je l’écris... c’est extrêmement inspirant. Je pense que cela se ressent dans notre musique, qui est un jazz qui se veut ouvert et chaleureux, accessible a tous » explique Stéphane Adsuar. Leurs morceaux parlent du monde qui nous entoure, de leurs voyages, d’amour ou d’amitié, de leurs tourments aussi, comme une catharsis collective, une pause dans le temps.

Une vision commune donc, qui leur permet d’être libre. Libre de proposer, d’interagir, de se suivre les uns les autres, d’interpréter leur répertoire a chaque fois de manière nouvelle. Une liberté qui élargit le champ des possibles. « Dans le répertoire, tout est permis. Ni conditions dans l’écriture d’un morceau, ni restrictions pour ceux qui l’interprète. La confiance et la créativité sont au centre du projet. » ajoute Damien Varaillon. Enzo Carniel définit leur quartet comme « un nouveau groupe collectif, franco américain, jouant sa vision du Jazz contemporain. » Les trois français, en plus d’avoir étudié le jazz, sont largement ancrés dans la musique populaire et savante française et leurs influences vont des musiques improvisées à Olivier Messiaen en passant par Claude Nougaro... Enzo Carniel (House of Echo, ONJ, Logan Richardson…) et Damien Varaillon (Magic Malik, Naïssam Jalal, Jeff Balard…) ont tous deux étudié au CNSM de Paris, réputé pour son excellence et son esthétique très « européenne ».

Stéphane Adsuar (Lionel Loueke, Sinclair, Joe Sanders…), lui, a étudié a la Berklee School of Music de Boston, école de référence aux États-Unis. Hermon Mehari (Aaron Parks, Bobby Watson, Jaleel Shaw…), originaire de Kansas City (Missouri), amène son héritage unique, tout en innovant dans la lignée des grands trompettistes américains.

Ensemble, ils créent un espace ou toutes ces influences s’inter-changent, sans nationalité, sans frontières. Leur disque sort sur le label Menace/Sense, maison de disque française, dirigé par le producteur et DJ « Mido ». Lancé en 2015 à Tokyo, le label a vite trouvé son public en France et à l’International. 

Enzo Carniel - Piano
Hermon Mehari - Trompette
Damien Varaillon - Basse
Stéphane Adsuar - Batterie

Agenda PARIS JAZZ CLUB

AGENDA ETE 24

L'Agenda Jazz de Paris Ile-de-France
Télécharger l'agenda Télécharger l'agenda
Zone